INSERT COINS!!
Welcome Rétrogagas!
Vous retrouverez ici toute l'actualité du jeux vidéo rétro, des dernières tendances, les nouveaux jeux rétros (si si !) l'émulation sur tout support, des dossiers, de l'histoire, du cheat code, du speed run et du high score, de la scène française et du reste du Monde.
Run Disc [=>----] Loading...
news fraîches

[DOSSIER] Monster Hunter World (testé sur PS4 Pro)

MONSTER HUNTER WORLD
Support : PS4 (testé sur PRO)

Existe également sur XOne et PC
Editeur : Capcom
Sortie : 26 janvier 2018

Pour comprendre l’engouement généré par MHW et la presse dithyrambique à son égard il faut se rendre compte d’où l’on est parti et combien le bond technologique et qualitatif réalisé par cet épisode est majeur et sans précèdent.

La série a débuté sur l’antique PS2 (2004) et c’est multiplié sur beaucoup de support principalement sur console portable (PSP/3DS) mais aussi quelques épisodes sur PC, Wii, WiiU, IOS/Android, 360… Beaucoup d’épisodes sont exclusifs à la région asiatique voir au seul japon… Même l’épisode online est inédit en occident sans parler des nombreux spins-off… Enfin nombre d’entre eux sont souvent également de simple portage/adaptation d’anciens épisodes enrichi pour la circonstance.
Le jeu traine aussi une réputation de pseudo niche. Il a une énorme fanbase bien sûr mais il peine bien souvent à séduire le marché occidental et particulièrement le grand public. A l’instar de série comme les Shin Megami Tensei ou les Etrian Odyssey, la série Monster Hunter bien que très plébiscité au japon a du mal à réellement percer en occident malgré quelques très bons épisodes ayant eu un important succès d’estime chez nous par ex mais des scores de ventes assez faible.
Le pari de Capcom est donc double, à savoir : moderniser, dépoussiérer, améliorer la série en profitant de la formidable puissance et du potentiel apporté par les consoles de salon current gen PS4, PS4 PRO, One et One X mais aussi de s’ouvrir vers un public plus large voir néophyte de la licence et principalement le public occidental.

Monster Hunter sur PS2Monster Hunter sur PS2

Monster Hunter sur PS2

Tout d’abord pour les (futurs) nouveaux venus qu’est-ce qu’un Monster Hunter ?
C’est principalement un action-rpg/J-rpg mâtiné d’hack’n’slash avec une forte inclination au farm, loot, récolte, cueillette, craft. Le plus souvent vous acceptez des missions vous demandant d’aller occire ou capturer un ou plusieurs monstres, ce qui vous permettra d’obtenir des ingrédients, composants et récompenses diverses et variées pour crafter des armes, armures, accessoires et potion toujours plus puissantes et efficaces qui à leur tour vous permettent d’affronter des créatures toujours plus dangereuse, plus gigantesque et de plus haut rang de difficulté.
Si les épisodes PS2, Wii, PSP, 3DS étaient intrinsèquement limité à cause du hardware castrateur des machines, MHW lui, permet de débrider la créativité des développeurs qui ne sont plus soumis aux limitations techniques imposé par les précédentes machines. On sent bien que tout ce petit monde s’est lâché et a rattrapé plus d’une décennie de frustration.
Avec MHW, le jeu ratisse plus large et lorgne sur les meilleures licences du moment. Si vous avez touché ces dernières années à des séries comme les Final Fantasy notamment FFXIII (avec ses parties de chasse sur Gran Pulse) FFXV(avec ses chasses en open world de gros monstre divers et variés dont certains gigantesque comme l’Adamankhélone), Evolve (un jeu de chasse coopératif en équipe contre un gros monstre en semi open world), les Lost Planet (TPS contre diverse créatures de tailles variées là aussi en environnement semi-ouvert), Dragon Dogma Dark Arisen(encore de l’action-rpg avec gros monstre à occire en équipe), le fantastique Horizon Zero Dawn (open world solo basé sur des principes très similaire aux Monster Hunter, comme la chasse contre divers type et taille de monstre, le craft, les récoltes, les armes et gadget différent et évolutif etc…) et inévitablement les Souls et autres Souls like (Bloodborne, Nioh…) notamment pour leur faculté à varier leurs gameplay et leurs mécaniques de combat grâce à leur différent type d’armes et toute la stratégie basé sur l’observation, pattern, les forces et faiblesses des ennemis, les timings, esquive, contre et autres gestion de stamina… Mais aussi Assassin’s Creed Origins avec son écosystem et sa faune/flore au comportement réaliste, vivant et crédible, sa chasse aux animaux pour le loot et le dépeçage et même un peu de parkour! Ou encore Witcher 3 avec ses phases d’enquête et de pistage et ses combats épiques contre des créatures exotiques…

[DOSSIER] Monster Hunter World (testé sur PS4 Pro)

Bref avec ce MHW vous êtes en terrain connu et Capcom est sûr de toucher juste en jetant dans son titre tout ce qui a cartonné ses derniers temps au près du grand public.
Si vous avez eu dans les mains un ou plusieurs de ces jeux et que vous les avez apprécié vous n’aurez à priori aucune mauvaise surprise avec MHW. Il a été conçu expressément pour élargir la base des joueurs et servir d’opus d’entrée pour ceux qui n’ont jamais touché à un MH de leur vie.
Tout a été conçu de façon extrêmement didactique et pas à pas. Les premières heures de jeu seront là pour vous familiariser avec toutes les mécaniques et les subtilités du jeu. Au fur et à mesure de votre avancée tout vous sera délivré de manière progressive.
Le contenu s’étoffera, on vous fournira de nouveaux gadgets, des nouveaux accessoires et des nouvelles activités (pêche, jardinage, housing, arènes, bras de fer, safaris…). On vous opposera des créatures de plus en plus puissante nécessitant d’utiliser toutes les connaissances précédemment acquises. Les marchands auront du matériel de plus en plus complexe et rare et les forgerons vous laisseront expérimenter des créations plus variés et plus subtiles.
En progressant dans l’histoire et dans votre rang de chasseur vous aurez accès à des nouvelles zones, des nouvelles features, des nouvelles possibilités, des nouveaux accessoires (cape, bijoux, joyaux etc…), le jeu gagnera en technique, en profondeur vous obligeant à hausser votre niveau de jeu et préparer soigneusement votre matériel et vos expéditions… Sans même vous en rendre compte vous passerez du statut de néophyte à celui d’initié, puis à celui de vétéran prêt à affronter les pires situations et les pires créatures du jeu.

[DOSSIER] Monster Hunter World (testé sur PS4 Pro)

Et maintenant un peu de description.
Tout d’abord le monde de MHW est impressionnant de variété et de cohérence, immersif, vivant et intelligent.
Le jeu se sépare en 5 grandes zones :
– La forêt ancienne (arbres, cavernes, rivières…)
– Le désert des termites (très varié dans ses environnements comme son nom ne l’indique pas, allant du désert aux plaines marécageuses)
– Le superbe plateau de Corail (vraisemblablement là pour compenser la disparition des zones aquatiques, pas toujours apprécié des joueurs pour son gameplay particulier notamment sur MH3 mais intéressant du point de vue esthétique. Je pense que Capcom a tout simplement supprimé à raison cette feature détesté par beaucoup mais voulait tout de même conserver et rappeler leur superbe ambiance marine avec cette immense zone à pied d’inspiration océanique parfaitement inclue dans MHW, une très bonne idée!)
– Le Val putride (une magnifique zone dangereuse, sinistre et nocive, plus sombre, macabre et mortifère où les monstres y sont bien plus agressifs, belle ambiance Creepy qui tranche avec les précédentes zones)
– La Terre des Anciens (volcanique et cristalline, un sacré défi réservé aux chasseurs experts)
S’y ajoute la grande ville de départ Astera qui sert de hub principal, mais aussi des arènes, la zone d’entrainement et quelques passages scénarisé scripté pour l’histoire…
Chaque grande zone est subdivisée en sous-secteur et évolue aussi en amplitude avec en général une répartition sur 3 niveaux d’élévation qui enrichissent les aires de jeu par leur verticalité (sommets, plateformes, cavernes, profondeurs, cime d’arbre etc…) qui complète le plan principal terrestre.
Les secteurs fourmillent littéralement de passage secret, connexion, raccourci, tunnels, fissures, passage à travers un mur de racine, on peut ramper dans l’ouverture minuscule d’une caverne, d’un taillis ou d’un bosquet, se laisser tomber dans un trou pour atteindre des zones cachées etc…
On peut bien entendu grimper le long des murs de lierre, se suspendre aux petites lianes comme un singe, monter ou descendre d’un niveau par des grandes lianes, utiliser des courants ascendant ou des tyroliennes etc… Même utiliser son grappin ou son filet pour s’accrocher à quelques créatures pour se faire emmener d’un secteur à l’autre. (sachez par ailleurs qu’il n’y a pas de dégât de chute et vous pouvez donc sauter depuis n’importe quelle hauteur sans risque)
Le champ d’action et les zones beaucoup plus riche et vaste de MHW sont sans équivalent avec les anciens opus. Entendons-nous bien, il ne s’agit pas d’open world à la Assassin’s Creed, Red Dead Redemption ou Horizon Zero Dawn à proprement parlé, mais l’exploration reste une part importante et ludique de cet épisode ô combien plus vaste, plus riche et plus interactif que tous les précédents épisodes qui offre malgré tout un véritable espace de liberté et d’aventure.
Il n’y a qu’un chargement pour partir en mission dans une zone, une fois la quête accompli ou si vous décidez de partir de cette zone un nouveau chargement de retour intervient, mais entre les deux moments tout s’enchaine sans chargement au sein d’une même zone. Un gros progrès par rapport aux anciens opus qui étaient bien plus étriqué et très compartimenté.
C’est pas tout, chaque zone aura ses campements principaux et d’autres à débloquer via des quêtes pour venir se recharger sans avoir besoin de revenir au village principal! Vous pouvez tout y faire (cuisine, recharger vos éléments, changer votre équipement, rendre les quêtes et en prendre de nouvelle, déposer vos récoltes/cueillettes etc…) Terminé l’époque où il fallait rentrer en catastrophe parce que vous aviez oublié un truc avant de partir en mission. Un sacré progrès en matière de confort de jeu.
Se nourrir est très important, car la taille de votre barre d’endurance rétrécie au fur et à mesure du temps qui passe et le meilleur moyen de la rallonger et faire en sorte quelle baisse plus lentement c’est la nourriture. Tuez quelques herbivores et faite cuire leur viande en barbecue (avec un mini jeu sympa et rapide, attention une cuisson ratée et votre endurance baisse encore plus).
Passer à la cantine ou manger dans un campement avant chaque mission est également essentiel car ce gros repas vous permettra de booster fortement votre vie, votre endurance et vous octroiera des talents supplémentaires! Manger à la cantine ou au campement avant chaque mission doit être un réflexe. Les missions consistant à fournir de nouveaux ingrédients aux cuistots sont fortement recommandées pour améliorer l’ordinaire et booster vos stats le mieux possible.
Les campements offrent aussi un certain nombre d’élément consommable, fournitures et ressources (potion, ration, soins, munition, piège…) en rapport avec votre mission actuelle que vous pouvez utiliser gratuitement et qui vous seront automatiquement retiré une fois la mission terminé. N’hésitez pas à les prendre dans le coffre de campement et vous en servir. Ces éléments sont d’ailleurs mis en commun pour tout le groupe de joueur si vous êtes en multi (ne faites pas les égoïstes en prenant tout pour vous… contentez-vous de votre part… cela dit certains joueurs les ignorent et ne s’en serve pas. Si vous êtes le dernier arrivé et que personne n’en veut, utilisez-les, ça serait dommage de les perdre surtout qu’elles sont gratuites et limitées à la mission).

[DOSSIER] Monster Hunter World (testé sur PS4 Pro)

Parlons des écosystèmes à présent.
Chaque zone possède sa faune et sa flore. Les animaux et créatures y ont leurs cycles de vie et leur territoire. Les animaux se promènent en troupeau sur leur domaine et les gros monstres peuvent même quitter la zone au bout d’un moment pouvant faire échouer votre quête. Ils ont besoin de se nourrir, de s’abreuver dans des trous d’eau ou des rivières. Les carnivores partent chasser les herbivores ou d’autre carnivore. Il n’est pas rare qu’au cours d’un combat contre un gros monstre un ou plusieurs prédateurs s’invitent à la fête! Ils s’affrontent même entre eux bien souvent.
Certaines créatures ont des comportements particuliers (peureuse, placide, neutre ou ouvertement agressive), certaines fuiront dès qu’elles verront une de leur congénère mourir, d’autres bien que pacifiques, deviendront agressives en vous voyant piller leurs œufs dans leurs nids ou vous approcher de leurs petits…
Et il y a également la gestion du cycle jour/nuit car les créatures ont également besoin de dormir ! (sachez d’ailleurs que le premier coup donné à une créature endormie bénéficie d’une majoration de dégât, pensez à les frapper avec votre coup le plus puissant pendant leur sommeil ou poser des explosifs à côté de sa tête ou de ses parties les plus vulnérables).
Chaque zone regorge de chose interactive tout autour de vous. Vous pouvez tout à fait attirer un monstre ou un groupe de créature en tirant sur des fruits pour les faire tomber au sol, déclencher des pièges (rocher, éboulement etc…) attirer les gros monstres sur des souches d’arbre, des pièges de lianes entremêlées, des termitières dont les insectes furieux sortiront pour se faire justice etc…
(Pro tip : Un grand classique des techniques de chasse consiste à poser au sol de la viande que vous aurez au préalable empoisonné ou gavé d’effet paralysant pour attirer un prédateur si possible sous un piège en hauteur ou à proximité d’un truc interactif à déclencher).
Il y a aussi tout un tas de bestioles, insectes et plantes capable de produire des effets durant le combat… (mettez un coup de pied sur un crapaud explosif, paralysant, anesthésiant… puis éloignez-vous! Frappez une plante qui libère des spores de camouflage ou de guérison, qui répand du poison ou un nuage étourdissant… Tapez sur une vita-guêpe pour vous remettre un peu de vie, une luciole pour aveugler temporairement un ennemi ou faire tomber au sol les créatures volantes…)
Il y a des quantités astronomiques de chose interactives à faire et à exploiter dans MHW.
Regardez un petit peu toute la vie qui s’épanoui sous vos yeux (Des fourmis qui transportent du loot quelles ont ramassés sur leur chemin ! Des insectes posé sur des branches, les rochers, les murs et qui serviront utilement la partie craft) La cohérence des environnements, leur diversité au sein d’une même zone, une DA superbe et maitrisée, le climat évolutif. Les limitations des épisodes portables ne sont plus qu’un lointain souvenir.
Des petits animaux et insectes virevoltant capturables via votre filet pour alimenter votre housing. Car vous pourrez faire évoluer votre chambre et libérer des animaux de compagnies, alimenter votre aquarium avec le produit de votre pêche, décorer votre chambre de tout ce que vous trouvez (papillon, gecko etc…).
Des libellules, des guêpes soignantes, des chenilles régénérantes, des vautours, des charognards, des carcasses, des animaux rares et exotiques qui gambadent joyeusement… au milieu de la faune plus dangereuse qui vaque à leurs propres occupations.

[DOSSIER] Monster Hunter World (testé sur PS4 Pro)

à suivre…

Voir l’article original

/* ]]> */