INSERT COINS!!
Welcome Rétrogagas!
Vous retrouverez ici toute l'actualité du jeux vidéo rétro, des dernières tendances, les nouveaux jeux rétros (si si !) l'émulation sur tout support, des dossiers, de l'histoire, du cheat code, du speed run et du high score, de la scène française et du reste du Monde.
Run Disc [=>----] Loading...
news fraîches

[TEST] Super Mario Odyssey / Switch

SUPER MARIO ODYSSEYSupport : Switch
Développeur : Nintendo
Sortie : 27 Octobre 2017

La sortie d'un nouveau Mario est toujours attendue au tournant, il suffit de voir les chiffres de vente pour s'en rendre compte. Le jeu s'est déjà vendu à 2 millions d'exemplaires en 3 jours dont 511 625 copies rien qu'au Japon. C'est le troisième meilleur démarrage d'un jeu Mario derrière New Super Mario Bros Wii (936 734 exemplaires) et New Super Mario Bros DS (865 024). Nintendo ne peut donc pas se rater avec sa mascotte, cela sera catastrophique pour la firme japonaise en terme d'image si un jeu Mario n'était pas peaufiné et parfaitement maitrisé comme les autres.

Bon je ne vais pas être original mais autant être clair dès le début, ce Mario Odyssey fonctionne du tonnerre. Le jeu possède un truc, je ne sais quoi qui nous envoute et nous empêche de lâcher la manette. Je tenais à préciser que je n'aime pas spécialement les Mario à la base. Je fais parti des gens qui considèrent que Mario 64 est un des jeux les plus surcotés de l'histoire notamment à cause d'une maniabilité qui m'avait gâchée l'expérience. Ne pensez donc pas que je suis un fan boy de Mario car je suis même un néophyte en la matière. J'ai dû faire une fois Super Mario World dans ma jeunesse mais je n'en garde pas un souvenir impérissable et surtout, le dernier Mario que j'ai torché en long en large et en travers était justement ce fameux Super Mario 64 quand j'avais 13 ans, pour vous dire.

Les phases de voyage d'un monde à l'autre

Les phases de voyage d'un monde à l'autre

Le début du jeu commence par l’enlèvement de la princesse Peach par le méchant Bowser. Du grand classique, pouvait-on espérer un changement ? Mario va rencontrer Cappy, un chapeau change-forme qui sera au centre du gameplay. Il va donc être possible de prendre le contrôle d'ennemis ou d'objets. Sans être foncièrement révolutionnaire, cette nouvelle formule fonctionne du feu de dieu. Le gameplay est ultra riche, on ne fait jamais la même chose. Le jeu arrive à se réinventer à chaque instant et il faut avouer que Nintendo arrive encore et toujours à nous surprendre. Mention spéciale pour les phases en 2D qui sont magnifiques avec du bon pixel à l'ancienne.

Gros coup de coeur pour les phases 2D

Gros coup de coeur pour les phases 2D

On va retrouver tous les ingrédients d'un bon jeu Mario, les Goombas, Bowser, Peach, Toad, les musiques et surtout, la découverte. Chaque nouveau monde à son style, on reste comme des gosses pour essayer de le fouiller de fond en comble. Il y en a certains qui sont très réussi notamment la ville de New Donk City que j'ai trouvé visuellement et artistiquement sublime, c'est mon niveau préféré. Le jeu est divisé en sous mondes plutôt ouvert et même si on est pas dans un open world complet, la taille des cartes est relativement grande. Il faut savoir qu'il y a des secrets partout, l'exploration est récompensée et c'est ultra jouissif.

New Donk City, mon niveau coup de coeur et visuellement très réussi

New Donk City, mon niveau coup de coeur et visuellement très réussi

On peut faire énormément de rapprochement entre les Zelda et les Mario tant au niveau des musiques que de la mise en scène. La scène d'introduction de chaque nouveau monde dans Mario Odyssey en est le parfait exemple. Il suffirait presque de remplacer le skin de Mario par Link et on y serait presque. Le monde du domaine du Lac dans ce Mario me fait énormément penser au domaine Zora de Zelda Twilight Princess, l'architecture, l'ambiance, la musique. On se croirait presque dans un cross-over. Dans les comparaisons on peut aussi noter que Cappy, notre compagnon de fortune ne parle qu'en onomatopées comme Navy ou Midona dans les Zelda. Les jeux sont liés par la patte Nintendo mais cela, vous le savez déjà. Mario Odyssey est bourré de clin d'oeil, il rend hommage aux anciens Mario par ses phases en 2D, il y a des clins d’œils à Mario Kart, Captain Toad et même à Mario 64 via des tableaux cachés…

Certaines phases de gameplay sont vraiment plaisantes

Certaines phases de gameplay sont vraiment plaisantes

Il est important de noter que la réalisation technique du jeu tient la route et même si on est pas en full HD 4K pro de la mort qui tue, le jeu reste très jolie grâce à sa direction artistique maitrisée sur le bout des doigts.
Il y a un point important que je souhaitait mentionner, je joue majoritairement sur PS4 et ça me bouffe de voir des jeux sortir presque fini avec de grosses MAJ. On se retrouve avec des jeux Day-one en kit et pour certains il faut attendre au moins 1 an pour jouer à une version définitive et sans bugs. (Square-Enix et votre FF15, si vous voyez ça, c'est pour vous). Nintendo ne tombe pas aussi bas et quand ils sortent un Mario qui est le porte étendard de leur nouvelle console, le jeu est peaufiné à la perfection.
Rien n'est laissé au hasard, la maniabilité est parfaite, le 60 fps constant et le jeu ne possède aucun bug. Mario est souple et dynamique et il répond aux commandes au doigt et à l'oeil. Fini la crise de nerf comme j'ai pu avoir à l'époque sur Super Mario 64. Ça fait du bien de voir un éditeur qui ne nous prend pas pour des jambons, merci Nintendo pour cela. Merci d'avoir mis tout votre cœur à l'ouvrage pour nous sortir une œuvre qui sent bon la nouveauté et la fraicheur. Je ne suis pas un fanboy de Nintendo mais il faut quand même se rendre compte qu'ils arrivent à rendre le jeu vidéo différent de part leurs idées et leur audace.

Certains boss sont artistiquement bien foutus

Certains boss sont artistiquement bien foutus

Comme vous le savez, je suis un très grand fan de RPG, j'aime les jeu scénarisés qui me racontent une histoire et c'est pour cela que je n'ai pas réussi à rentrer dans Zelda Breath Of The Wild. Il aurait été donc normal que je fasse la même critique à ce Mario… J'ai pourtant été happé par le jeu car il possède LE truc, cela ne s'explique pas. Le gameplay est au centre de tout, à partir du moment où l'on accepte de prendre le fun sans s’accommoder d'un scénario, on ne peut qu'adhérer au concept. Chose que je n'ai malheureusement pas réussi à faire avec le dernier Zelda.
La facilité déconcertante du jeu a été rebutante au début puis on se rend compte que l'intérêt est ailleurs. Si le jeu est très facile dans sa ligne droite, récupérer toutes les lunes du jeu est une autre paire de manches, voilà le vrai défi. Certaines sont même à s'arracher les cheveux car elles demanderont un doigté précis, il faut savoir être patient et avancer petit à petit sous peine de devoir recommencer certaines séquences.

Je suis sûr que vous aussi vous allez passer de nombreuses minutes sur ce mini-jeu...

Je suis sûr que vous aussi vous allez passer de nombreuses minutes sur ce mini-jeu…

Chaque très grand jeu à son lot de défauts et celui-ci n'y échappe pas. Heureusement ils sont minimes au vu des qualités du titre. J'ai failli mettre la facilité du jeu dans ce paragraphe mais je me suis ravisé, la difficulté est là mais pas dans le premier run. Le système de lunes ne m'a pas convaincu, je le trouve trop oppressant et surtout, pas assez gratifiant. On trouve des lunes à tout va, fini le sentiment d'accomplissement du travail de Mario 64. Je trouvais le système d'étoile beaucoup plus intéressant car elles étaient plus rares. Dans ce jeu, on trouve une lune toutes les deux minutes, la musique qui s'en suit devient assez lourdingue à force. Le jeu possède apparemment 999 lunes à trouver dont certaines n'ont aucun intérêt vidéoludique, cela sent quand même un peu le remplissage pur et dur.

Les + : – Direction artistique maitrisée Les – : – Trop de lunes
– Techniquement parfait – Très court en ligne droite
– Challenge corsé pour le 100%
– Maniabilité aux petits oignons
– Aucun bug
– Le plaisir d'explorer
– Le jeu se renouvèle constamment

Il y a tellement de choses à dire sur ce jeu, c'est compliqué d'en parler sans spoil. Le plus simple est donc pour vous de vous procurer une Switch et d'y jouer. Si vous êtes fan de Mario, celui-ci vous plaira et si vous êtes néophyte comme moi, il risque de vous plaire aussi car il est un vent de fraicheur comparé aux productions actuelles. Super Mario Odyssey et long, beau, riche, complet, fun avec une technique maitrisée de bout en bout et un gameplay s'approchant de la perfection. Le jeu nous offre des dizaines de phases de gameplay différentes, ce sentiment de ne jamais faire la même chose est vraiment plaisant et on ne s'ennuie jamais une seconde. Super Mario Odyssey est un grand jeu, ni plus, ni moins.
SUPPOS : 5,5/6

[TEST] Super Mario Odyssey / Switch

Voir l’article original

/* ]]> */