INSERT COINS!!
Welcome Rétrogagas!
Vous retrouverez ici toute l'actualité du jeux vidéo rétro, des dernières tendances, les nouveaux jeux rétros (si si !) l'émulation sur tout support, des dossiers, de l'histoire, du cheat code, du speed run et du high score, de la scène française et du reste du Monde.
Run Disc [=>----] Loading...
news fraîches

Xenoblade Chronicles 2

Chroniqué par Nicolas Gilles

Xenoblade revient pour un deuxième opus, après un Xenoblade X intermédiaire sur WiiU.

Un vrai scénario, profond et intéressant

Ces dernières années, j'ai souvent été très déçu par les scénarios proposés par les jeux de rôles japonais. Un peu le cul entre deux chaises, ces derniers proposaient des choses très complexes dans leur narration, mais finalement très simples scénaristiquement. Le meilleur exemple est très certainement Final Fantasy XIII.
Xenoblade Chronicles 2 change totalement cela, avec un scénario profond, où les avancées de l'histoire et les twists sont légion et, surtout, qui progresse très régulièrement durant la dizaine de chapitres que compte le jeu.
Les combats sont très dynamiques.Les combats sont très dynamiques.

Des personnages charismatiques

A entendre parler du jeu, j'avais un peu peur du syndrome "Dragon Ball" et autres shonen. Vous savez, ces jeux où le héros à 12 ans et est niais comme pas possible.
Eh bien dans Xenoblade, Rex, le héros a 12 ans justement. Sauf que l'aventure s'adresse clairement à un public adulte.
Il sera amené à croiser un bon paquet de personnages, et tous auront une réelle personnalité, une vraie profondeur.
La direction artistique de Xenoblade, c'est tout un poème !La direction artistique de Xenoblade, c'est tout un poème !
Vous y découvrirez un monde dont la particularité fait le centre du gameplay de Xenoblade Chronicles 2 : les Lames. Ce sont des êtres qui s'allient avec un humain (le pilote), pour pouvoir combattre. Vous allez donc constituer des équipes faites de binômes.
Le character design est assez classique, mais insiste très clairement sur les protubérances mammaires des héroïnes… et en joue. Et tant pis pour ceux que l'hypersexualisation dans le jeu vidéo heurte, il faut savoir faire preuve de second degré par moment.

Des combats hyper dynamiques

Fini le tour par tour où on a le temps d'aller prendre un café le temps que l'adversaire ait terminé son tour de jeu… Ici, on joue en temps réel, avec un léger contre temps à gérer.
Les combats sont très techniques, et peuvent paraitre assez bordéliques.Les combats sont très techniques, et peuvent paraitre assez bordéliques.
On retrouve ainsi le principe de lancer des attaques spéciales qui se chargent dans le temps et que l'on assigne à des touches, comme dans le premier épisode.
Mais, comme dit plus haut, c'est surtout le principe de couple pilote / lame qui va vous permettre d'essayer plein de combinaisons différentes.
Et ça, ce n'est finalement que le dessus de l'iceberg, le gameplay étant particulièrement technique.
C'est quand même carrément joli par moments !C'est quand même carrément joli par moments !

Pas forcément très abordable

Les élitistes du jeu vidéo seront aux anges : Xenoblade Chronicles 2 est un jeu pour joueurs aguerris.
Non pas que la difficulté soit élevée ou digne d'un Dark Souls. Non, ici, c'est juste que les mécaniques de jeu sont très touffues. Elles sont peu voir par du tout expliquée au pauvre joueur qui se retrouve donc régulièrement en manque d'oxygène.
Heureusement, il y a Internet et les forum où, entre deux trolls, on trouve facilement de précieuses informations sur l'évolution de nos lames et les différentes conditions d'enchaînement des combats, le déclenchement des attaques spéciales les plus puissantes, etc.

Un grand jeu

A la fin du jeu, on reste sur le cul. C'est puissant, fort, et on fini avec ce sentiment de vide que l'on ressent à la fin de tout grand jeu.
Car oui, à mes yeux, Xenoblade Chronicles 2 est un grand jeu, dans le sens où il sait prendre un genre ultra codé – les JRPG – pour le moderniser et en combler bon nombre de carences tout en en gardant les bons côtés.
Déjà, le leveling bête et méchant est quasiment absent du jeu. Certes, on monte de niveau en niveau, mais cela n'est vraiment pas suffisant pour pouvoir faire face aux différents boss qui pullulent dans le jeu.
Au contraire, il faut attendre certains objectifs, ce qui vous force à varier votre façon de jouer et vient briser la monotonie que l'on constate beaucoup trop souvent dans le genre.

Techniquement, ça tient la route

Certes, la Switch ne peut pas tenir la bride à une Playstation 4, mais tout comme pour le premier épisode sur Wii, Xenoblade s'en tire par une direction artistique souvent magnifique.
On s'attarde souvent sur des jeux de lumière et des vues d'ensemble vraiment jolies. On ne tombera pas autant en pâmoison que devant un Uncharted 4, mais cela reste tout à fait sympathique.
Les musiques sont vraiment chouettes. Très classiques, elles ont parfois un côté "déjà entendu", mais qui n'est pas forcément déplaisant car elles sont parfaitement adaptées et souvent vraiment belles. Reste juste certaines musiques de combat où le vieux hard rock des années 80… eh bien il faudrait penser à passer à autre chose.
Et pour finir, il est difficile de parler de la durée de vie, tant il y a de choses à faire dans le jeu. Pour trouver toutes les lames et monter leurs statistiques – au travers de scénarios souvent très sympa où on en apprend plus sur leur personnalité – on peut dépasser sans problème la centaine d'heures.
culte, indispensable !

Xenoblade Chronicles 2 en quelques mots

Xenoblade Chrnicles 2 est une petite perle ludique. Une de plus sur une Nintendo Switch qui est décidément bénie des dieux du pad.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)

A découvrir également

Voir l’article original